Search

Free-Roaming Cats and the Threat They Pose to Biodiversity

At Catventurous, we believe that part of loving cats includes loving our environment. Read on to understand more on how, when allowed to free-roam, our beloved felines can have a sadly significant negative impact on our precious biodiversity.


Version français ci-dessous

Image: Joel Charbonneau on Pixabay

If you’re reading this, chances are that you love cats as much as we do. However, here at Catventurous we believe that part of loving cats includes loving our environment. It includes facing the unfortunate and perhaps confronting reality that allowing our beloved felines a ‘natural’ free-roaming lifestyle poses a significant threat to biodiversity worldwide. In fact, the International Union for Conservation of Nature (IUCN) lists cats – both feral and domestic – as one of the invasive species that does the most damage to bird, reptile and small mammal populations, and which has a significant impact in disrupting local ecosystems.




The International Union for Conservation of Nature (IUCN) lists cats as one of the species that does the most damage to bird, reptile and small mammal populations.


Domestic cats (Felis catus) are not a native part of ecosystems considered 'natural', and there are multiple ways in which cats can negatively impact biodiversity:


  • Direct predation Cats are opportunistic predators driven by instinct that will hunt and kill prey even if they are well fed and are not motivated by hunger. Cat predation can have significant and devastating impacts on local populations of native birds, reptiles, amphibians, fish, small mammals including native mice, shrews, voles and bats and insects such as butterflies and dragonflies. In the US alone, it has been estimated that free-roaming cats kill a median of 2.4 billion birds and 12.3 billion mammals annually.

  • Stress effects The mere presence of cats and their scent can disrupt the foraging, reproductive and other survival behaviours of other species living in the area.

  • Competition for food and other resources Domestic cats may compete with native species for resources such as food, territory and shelter, meaning that there are less of these resources available to sustain their populations. Every small mammal or reptile killed by a cat is one less available specimen to feed, for example, local raptor populations.

  • Feline diseases Cats may carry and transmit diseases such as toxoplasmosis, rabies and feline leukaemia to other animals, putting them at risk of illness and death.

  • Interbreeding with native wild cat populations Domestic and feral cats can mate and interbreed with native wild cat populations, potentially leading to a damaging impact on their gene pool and even extinction. Hybridisation may also pose problems for the application of animal conservation laws.

  • Environmental effects of cat faeces Research in this area is lacking but there are some data that show a potential pollutant effect via the excretion of certain chemicals in cat faeces.



None of us, human or cat, can truly be separated from the natural world around us and, ultimately, the health of our biodiversity and ecosystems is our health, as well as that of our beloved cats. Here at Catventurous we believe there is a holistic, respectful space for us to be as both cat lovers and environmental advocates, a space where both cats and our precious biodiversity can be protected and allowed to flourish.



There is a holistic, respectful space for us to be as both cat lovers and environmental advocates.


Join our rapidly expanding, cat-loving, environmentally conscious community and give your beloved feline the safe, fun and catventurous life they deserve while protecting our precious biodiversity. #safecatssafewildlife



Add your voice and share your thoughts with other members of the Catventurous community by commenting below or sending us an email at catventurous.community@gmail.com.



Charlotte & Melba




Les chats en liberté et l'importante menace qu'ils représentent pour la biodiversité

Chez Catventurous, nous pensons que l'amour des chats inclut le respect pour notre environnement. Lisez ce qui suit pour comprendre comment nos félins bien-aimés peuvent avoir un impact tristement négatif et significatif sur notre précieuse biodiversité.



Image: rihaij on Pixabay

Si vous lisez ceci, il y a de fortes chances pour que vous aimiez les chats autant que nous. Chez Catventurous nous pensons qu'aimer les chats va de pair avec le respect de notre environnement. Cela implique d'accepter la regrettable réalité selon laquelle le fait de permettre à nos félins bien-aimés de vivre en liberté de façon "naturelle" constitue une menace importante pour la biodiversité. En effet, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe les chats - tant féraux que domestiques - parmi les espèces envahissantes qui causent le plus de dommages aux populations d'oiseaux, de reptiles et de petits mammifères, et qui ont un impact significatif en perturbant les écosystèmes.



L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe les chats parmi les espèces envahissantes qui causent le plus de dommages aux populations d'oiseaux, de reptiles et de petits mammifères.


Les chats domestiques (Felis catus) ne font pas partie des écosystèmes dits « naturels », et il existe de multiples façons dont ils peuvent avoir un impact négatif sur la biodiversité :


  • Prédation directe

Les chats sont des prédateurs opportunistes animés par l'instinct de chasse ; ils vont ainsi chasser et tuer des proies même s'ils sont bien nourris et ne sont pas motivés par la faim. La prédation par les chats peut avoir des effets importants et dévastateurs sur les populations locales d'oiseaux, de reptiles, d'amphibiens, de poissons, de petits mammifères, y compris les souris, les musaraignes, les campagnols et les chauves-souris indigènes, voire même des insectes comme les papillons et les libellules. Ne serait-ce qu'aux États-Unis, on estime que les chats en liberté tuent en moyenne 2,4 milliards d'oiseaux et 12,3 milliards de mammifères chaque année.


  • Éffets du stress

La simple présence de chats et leurs odeurs peuvent perturber la recherche de nourriture, la reproduction ainsi que d'autres comportements de survie d'autres espèces vivant dans la région.


  • Concurrence pour la nourriture et les autres ressources

Les chats domestiques peuvent entrer en compétition avec les espèces indigènes pour des ressources telles que la nourriture, le territoire et l'abri, ce qui signifie qu'il y a moins de ces ressources disponibles pour soutenir leurs populations. Chaque petit mammifère ou reptile tué par un chat est un spécimen de moins disponible pour nourrir, par exemple, les populations locales de rapaces.


  • Les maladies des félins

Les chats peuvent être porteurs et transmettre à d'autres animaux des maladies telles que la toxoplasmose, la rage et la leucémie féline, les exposant ainsi à des risques de maladie et de mortalité.


  • Croisement avec les populations de chats sauvages indigènes

Les chats domestiques et féraux peuvent s'accoupler et se croiser avec les populations de chats sauvages indigènes, ce qui peut conduire à leur extinction. L'hybridation peut également poser des problèmes pour l'application des lois sur la conservation des animaux.


  • Éffets des fèces de chat sur l'environnement

Les recherches dans ce domaine font défaut, mais certaines données montrent un effet polluant potentiel via l'excrétion de certains produits chimiques dans les fèces de chat.



Aucun d'entre nous, qu'il soit humain ou félin, ne peut vraiment être séparé du monde naturel qui l'entoure et, en fin de compte, la santé de notre biodiversité et de nos écosystèmes est notre santé, ainsi que celle de nos chats bien-aimés. Chez Catventurous, nous pensons qu'il existe un espace sain et protecteur où nous pouvons être à la fois amoureux des chats et défenseurs de l'environnement, un espace où les chats et notre précieuse biodiversité peuvent être à la fois protégés et leur permettre de s'épanouir.



Il existe un espace sain et protecteur où nous pouvons être à la fois amoureux des chats et défenseurs de l'environnement.


Rejoignez notre communauté en pleine expansion, amoureuse des chats et respectueuse de l'environnement, et offrez à votre félin bien-aimé la vie sûre, amusante et cha'ventureuse qu'il mérite tout en protégeant notre précieuse biodiversité. #protectionchats #protectionbiodiversite



Nous aimerions avoir de vos nouvelles dans les commentaires ou par courriel à catventurous.community@gmail.com.



Charlotte et Melba



References:

https://www.iucn.org

https://abcbirds.org/program/cats-indoors/cats-and-birds/

https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/pan3.10073

https://abcbirds.org/article/outdoor-cats-single-greatest-source-of-human-caused-mortality-for-birds-and-mammals-says-new-study/

https://www.iflscience.com/plants-and-animals/dogs-and-cats-are-pooping-out-potentially-harmful-chemicals-study-finds/




#SafeCatsSafeWildlife #ProtectionChats #ProtectionBiodiversite #Catventurous #CatsOnLeashAwareness